L'embranchement portuaire d'Ivre-Mort (Sud-Ouest)

Concentre les réseaux ayant existé pour lequel nous possédons une carte postale un photo et qui donne envie de le reproduire à notre échelle.
Merci dans le titre d'indiquer la région.
Avatar du membre
cdz183
Platinum
Messages : 2566
Enregistré le : 12 févr. 2016, 16:12
Localisation : Bourgogne - Auxerre (89)

Re: L'embranchement portuaire d'Ivre-Mort (Sud-Ouest)

Message par cdz183 » 05 sept. 2018, 17:50

Mine de rien, les pop-up existaient déjà en 1953 ! :shock: On n'a rien inventé … :mort3:
pop-up.jpg
pop-up.jpg (10.86 Kio) Vu 1652 fois
Club : RMC 59 / CdZ / AATY
Région 2 époque 3 (56-64) : brique et vapeur !

Juanfran3
Platinum
Messages : 662
Enregistré le : 07 déc. 2017, 21:12
Localisation : Veghel (Pays-Bas)

Re: L'embranchement portuaire d'Ivre-Mort (Sud-Ouest)

Message par Juanfran3 » 06 sept. 2018, 22:42

Je n'en avais pas encore fini avec l'apparition des Vins du Postillon ça et là au travers de fugaces témoignages du passé. Ci-après, un extrait du récit "Défense d'afficher" par Steven Laurence Kaplan paru dans l'ouvrage "Why France" en langue anglaise:

Image

Juanfran3
Platinum
Messages : 662
Enregistré le : 07 déc. 2017, 21:12
Localisation : Veghel (Pays-Bas)

Re: L'embranchement portuaire d'Ivre-Mort (Sud-Ouest)

Message par Juanfran3 » 06 sept. 2018, 23:00

Ou cet autre témoignage de Jacques Berthomeau sur son blog:

http://www.berthomeau.com/2015/10/heure ... me-le-c.ht

A noter en bas de page la photo montrant les wagons foudres, sur laquelle il n'est malheureusement pas possible de discerner si les inscriptions étaient celles des Vins du Postillon...

Autre document très intéressant encore un peu plus bas: la video "Saga Postillon, le bon vin bine de chez nous" d'environ 6 minutes montrant diverses publicités télévisées des Vins du Postillon dans les années 50 :Coeur1

Juanfran3
Platinum
Messages : 662
Enregistré le : 07 déc. 2017, 21:12
Localisation : Veghel (Pays-Bas)

Re: L'embranchement portuaire d'Ivre-Mort (Sud-Ouest)

Message par Juanfran3 » 07 sept. 2018, 20:47

Une dernière petite photo et on poursuit notre aventure ….

Image

Juanfran3
Platinum
Messages : 662
Enregistré le : 07 déc. 2017, 21:12
Localisation : Veghel (Pays-Bas)

Re: L'embranchement portuaire d'Ivre-Mort (Sud-Ouest)

Message par Juanfran3 » 08 sept. 2018, 16:01

COMPLEMENT D'INFORMATION (USINE SAINT RAPHAEL):

Concerne la page 11, mon message du 18 avr. 2018, 21:05 (usine Saint Raphaël).
Selon une nouvelle source (voir le lien ci-dessous) , l'usine aurait été construite en 1931, ce quiconfirme ce que j; vais écrit ce jour-là.

Cette information a été trouvée dans le magnifique dossier du projet de réhabilitation de l'usine, réalisé par Olivia Rohde en 2016 et édité par L'Ecole d'Architecture de la Ville et des Territoires à Marne la Vallée. Je vous invite à le parcourir, bien que celà ne soit pas en relation avec le chemin de fer !

http://pfe.marnelavallee.archi.fr/pfe/07161695.pdf

Juanfran3
Platinum
Messages : 662
Enregistré le : 07 déc. 2017, 21:12
Localisation : Veghel (Pays-Bas)

Re: L'embranchement portuaire d'Ivre-Mort (Sud-Ouest)

Message par Juanfran3 » 08 sept. 2018, 16:15

COMPLEMENT D'INFORMATION (QUAIS DU PORT ET HALLE A MARCHANDISES)

Trouvé également des photos montrant la coupe de quai d'Ivry et les élévations de la halle à marchandises

Image

Image

Image

Lien vers ces documents:

http://patrimoines.iledefrance.fr/sites ... -ports.pdf

Extrait du lien:

"Parallèlement Ivry réclame également une gare sur la ligne du Paris-Orléans. Finalement, à partir de 1893, le projet d’une gare d’eau est élaboré, gare qui pourrait être raccordée à la ligne de chemin de fer. De son côté, la compagnie du PO projette une gare de voyageurs ainsi qu’une gare de marchandises connectée au nouveau port. Les gares dites d’Ivry-Chevaleret sont implantées de par et d’autre des voies, au niveau de rue de Seine et de la rue Victor-Hugo. Une voie de raccordement vers la Seine longe le boulevard Sadi-Carnot et la rue de Galilée. La connexion est inaugurée le 22 octobre 1899 ; elle comprend également des voies de raccordement par des embranchements particuliers aux usines environnantes (la Compagnie de matériels de chemins de fer par exemple). Le nouveau port, quai droit de 160 m de longueur complété d’un terre-plein de plus d’un hectare et d’un hangar de 400 m² est équipé de deux grues roulantes à vapeur d’une puissance de 1 500 kg chacune et d’un pont bascule (plateforme de pesage) mis en place en 1902. La Chambre de Commerce de Paris, bénéficiaire de la concession de tout l’outillage du port en confie la gestion à l’entrepreneur Mourer qui possède déjà toutes les grues du port de Charenton sur la rive opposée, ainsi que d’importants entrepôts. Ce dernier n’a donc pas beaucoup d’intérêt au succès de la gare d’eau d’Ivry. Le trafic n’augmente pas dans les proportions attendues bien qu’en 1902, la Compagnie du PO demande une révision de l’ordonnance qui réglemente l’exploitation de la voie de raccordement (de midi à 2 h ou de 18h à 8h le matin). En 1903, la Chambre de commerce de Paris reprend la gestion des installations qui sont peu à peu améliorées (pose de nouvelles voies, mise en place d’une troisième grue…) Au cours du XX siècle, les installations e nécessitent d’être régulièrement modernisées et rénovées. En 1929, par exemple, les voûtes d’un tronçon du quai doivent être consolidées car des tassements se sont produits sous l’action des vibrations dues à la nouvelle grue d’une capacité de 5 tonnes

Juanfran3
Platinum
Messages : 662
Enregistré le : 07 déc. 2017, 21:12
Localisation : Veghel (Pays-Bas)

Re: L'embranchement portuaire d'Ivre-Mort (Sud-Ouest)

Message par Juanfran3 » 08 sept. 2018, 16:59

Mais revenons à nos moutons…

Le port et le chai des Vins du Postillon ne constituait pas la fin de l'embranchement du port d'Ivry... Une fois arrivés sur le port, la machine maneouvrait sa rame pour amener les divers wagons à leurs embranchements respectifs et certains restaient sur le quai, notamment les citernes pétrolières desservant l'embranchement des pétroles Frères Desmarais, plus tard TOTAL. Il est probable que des tombereaux chargés de charbon pour la centrale aient pû également utiliser cette voie, pour la fourniture de charbon lorsque par exemple la voie d'eau n'était pas praticable ou pour le transfert de charbon depuis la Seine vers d'autres centrales .... La raison pour laquelle la centrale électrique avait deux entrées et sorties ne m'est pas très claire...

Une fois les wagons embranchés, la machine rebroussait chemin (en tête ou en queue) vers cette fameuse voie unique qui longeait le Quai Deshaies et la Seine. Sur le schéma ci-dessous figurent la voie par laquelle notre convoi est arrivé depuis la gare d'Ivry (en marron) et (en bleu) la voie que le convoi va emprunter pour se diriger vers la centrale et l'embranchement Frères Desmarais / TOTAL

Image

Juanfran3
Platinum
Messages : 662
Enregistré le : 07 déc. 2017, 21:12
Localisation : Veghel (Pays-Bas)

Re: L'embranchement portuaire d'Ivre-Mort (Sud-Ouest)

Message par Juanfran3 » 01 nov. 2018, 23:34

Le fil dort un peu …… Petite prenthèse pour présenter cette CPA tout juste dénichée:

Image

Ce n'est pas le pont de Conflans, mais bel et bien le pont au niveau de la gare d'Ivry au début du 20ème siècle :shock: :Coeur1
A noter que ce pont a connu le Capitole version béton, d'après moi également les BB26000 et peut être même les premières versions fantôme des nez cassés ! En exploit tout de même.

C'est le raccordement de l'embranchement d'Ivry Port au réseau du P.O. dont on parlait au début du sujet.

Comparez cette photo acec celle du haut de la page 8. C'est le même endroit mais prise de vue dans le sens inverse. A noter que la barrière présente au début du siècle est toujours présente dans les années 50 ...

Juanfran3
Platinum
Messages : 662
Enregistré le : 07 déc. 2017, 21:12
Localisation : Veghel (Pays-Bas)

Re: L'embranchement portuaire d'Ivre-Mort (Sud-Ouest)

Message par Juanfran3 » 09 févr. 2019, 19:48

L'engouement pour la rubrique des trains réels ne semble pas énorme, mais je vais quand même terminer ce que j'ai commencé… Suite et fin donc de ce bel embranchement…

Vous ne vous souvenez peut être plus du film. C'est une bonne occasion de reprendre à zéro. Nous étions donc au port que nous avons quitté par le Quai Deshaies en direction de la centrale électrique. Ci-dessous, des vues de cette centrale, vue cette fois-ci du côté de la Seine. J'ai repris les différentes voies en jaune pour bien voir le tracé. La voie unique se divisait sous le pont en 3 voies parallèles, dont deux passaient par le faisceau de la centrale, la troisième (la voie d'évitement) longeant le Quai Deshaies. Sous le pont, on distingue un wagon plat dont je ne reconnais pas le type. Peut être un TP, il y en avait dans cette zone. Le faisceau de la centrale semble vide. A son extrémité gauche vient se greffer la voie vers la centrale sur laquelle on distingue le yoyo que j'ai entouré sur la photo. Juste devant le yoyo, une voie déviée pénètre dans la centrale. Elle était peut être destinée à l'entretien ou au chargement / déchargement de transformateurs comme dans le cas des sous stations (?). Depuis la voie d'évitement Quai Deshaies, on distingue également sur la gauche une voie en courbe vers l'embrachement (?) qui se dédoublera un peu plus loin. Cette voie semblait alimenter un entrepôt de produits sidérurgiques ou quelque chose dans le genre. Je n'ai pas plus d'infos malheureusement.

Image

Image

Image

Image

Les centrales basse et haute pression d'Ivry Port (extrait de "La Seine en amont de Paris" par Isabelle Duhau / Conseil régional d ÍDF)

Image

Conçue à partir de 1923, la centrale basse-pression est mise en service en 1927 pour le compte de l’Electricité de la Seine. Elle est destinée à prendre la relève de l’usine du quai de la Râpée pour la fourniture d’électricité au métro parisien (4 groupes d’alternateurs de 12 000 kW). La parcelle assez étroite oblige à multiplier les équipements de déchargement du charbon pour alimenter l’usine en continu. Deux halles perpendiculaires au fleuve abritent les chaudières d’une part et les turboalternateurs, d’autre part. Elles affichent leur mur pignon, traités en fronton, face à la Seine. Les cheminées métalliques couronnent la chaufferie, bâtiment tout en hauteur, dont le béton est coulé au fur et à mesure du montage des chaudières. La salle des machines, malgré sa monumentalité reste une halle couverte d’une charpente métallique à deux pans. Le pont passerelle sur la Seine, destiné à la traversée des câbles, prévu dès l’origine, n’est construit qu’en 1930 (voir le dossier de la passerelle industrielle d’Ivry-Charenton). La centrale est raccordée au réseau du chauffage urbain en 1942. Vieillissante, l’usine est complétée en 1953 par la centrale contiguë, dite centrale haute pression d’Ivry-Port (1 groupe d’alternateurs de 40 000 kW). Son implantation est une fois encore contrainte par la petitesse du site. Malgré certaines différences (ici les bâtiments sont en béton et non en métal), la silhouette de la centrale est l’héritière du modèle initié par la centrale Arrighi au début des années 1930 : silhouettes cubiques des bâtiments aux toits terrasse, dynamisme vertical souligné par l’étroitesse et la hauteur des baies. L’ensemble, qui emploie 300 personnes, ne présente plus d’intérêt économique, au début des années 1970. Le charbon spécial utilisé et le nombreux personnel, indispensable à la maintenance des matériels vétustes, coûtent trop chers. De ce fait, les centrales ne sont plus utilisées que lors des périodes de forte demande. Le site cesse finalement son activité en 1974. La chaufferie de la centrale basse pression est reconvertie pour le compte de la Compagnie Parisienne de Chauffage Urbain qui y installe des chaudières au fuel. La suppression des cheminées augmente l’effet monumental du bâtiment. Tous les autres bâtiments sont détruits en 1988/89.

Avatar du membre
cdz183
Platinum
Messages : 2566
Enregistré le : 12 févr. 2016, 16:12
Localisation : Bourgogne - Auxerre (89)

Re: L'embranchement portuaire d'Ivre-Mort (Sud-Ouest)

Message par cdz183 » 09 févr. 2019, 21:27

Magistral, mon cher JuanFran ! :applause1: :applause1: :applause1:
Club : RMC 59 / CdZ / AATY
Région 2 époque 3 (56-64) : brique et vapeur !

Répondre